François de Sales

et

Jeanne- Françoise Frémyot

 

 

 

François de Sales,

né en 1567 au château de Sales, près d’Annecy. De 1580 à 1591 il étudie à Paris et à Padoue. Après avoir prêché dans le Chablais ou il ramene de nombreux Calvinistes à la foi catholique, il est consacré évêque de Genève en 1602.

 Il publie en 1609 l’introduction à la vie dévote, livre d’édification le plus populaire au XVIIe siècle. 

En 1610, il fonde à Annecy avec Jeanne-Françoise de Chantal, l’institut des filles de la Visitation appelées Visitandines ou  Saintes Maries.

Elles sont désignées aussi, en souvenir de leur fondateur, sous le nom de salésiennes, en Allemagne.

 Il passe pour avoir appartenu aux Minimes du tiersordre. Il meurt à Lyon en 1622.

Sa dépouille est transférée à Annecy pour être inhumer dans l’église du 1er monastère de l’ordre de la Visitation Sainte-Marie. Il est béatifiée en 1661, canonisé par Alexandre VII en 1665 et declaré docteur de l’Eglise en 1877.

 

 

Jeanne- Françoise Frémyot,

 baronne de Rabutin-Chantal, grand-mère de la marquise de Sévigné, naît à Dijon en 1572.

 Devenue veuve, de bonne heure, elle se consacre sous la direction de François de Sales à des oeuvres de charité.

 En 1610, elle fonde avec lui à Annecy le premier couvent de l’Ordre de la Visitation.

 Elle meurt à Moulins en 1641. Ses restés sont transférés à Annecy pour être inhumés à la Sainte Source de l’ordre. Elle est beatifiée en 1751, puis canonisée par Clément XIII en 1767.

  

 

                                                                                                            << Hauptseite