Monastère de Dietramszell

 

 

                                                  Grüß Gott - Salut

 

Vous visitez un monastère fondé en 1099 par l’abbé Udalschalk de Tegernsee. Le premier prieur de ce monastère des pères augustins est Dietram (d’où Dietramszell = cellule de Dietram). Dans la première moitié du 18e siècle, les prieurs Pierre Offner de Beuerberg et Dietram II de Weilheim transforment le monastère en un joyau du baroque. En 1803, la sécularisation interdit aux communautés religieuses de se perpétuer. Une partie du monastère est ainsi occupée par les dernières Clarisses de Saint Jacques d’Anger de Munich. Grâce à cette présence un grand part du mobilier ancien est ainsi préservé. En 1831, alors que la communauté des Clarisses est presque éteinte, les Visitandines d’Indersdorf arrivent à Dietramszell.

 

 

                          

L’histoire des   Visitandines établies à Dietramszell

                            

En 1610, à Annecy François de Sales, évêque et prince de Genève fonde l’ordre de la Visitation Sainte-Marie avec Jeanne Françoise Frémiot, veuve du baron de Chantal et mère de quatre enfants. Des monastères fondés à Chambéry, Aoste et Verceil en Milanais, quatre visitandines essaiment à Munich en 1667. L’épouse du prince électeur, Henriette Adélaîde, princesse de Turin, les fait venir pour l’éducation des jeunes filles. En 1734, elles font construire à Altheimer Eck un monastère baroque, aujourd’hui l’église des dames. En 1783, elles sont d’abord transférées à Indersdorf, où grâce à leur école exemplaire, elles jouissent de l’estime du roi Louis 1er de Bavière, et enfin en 1831 à Dietramszell.

 

 

 

                                                                                                   << Hauptseite